0 2 minutes 1 an


Les 5 libertés individuelles d’un animal
Le bien-être animal est souvent traduit par le principe fondamental des 5 libertés individuelles. L'[Organisation mondiale de la santé animale](www.oie.int/fr/) (OIE) reprend ce concept en tant que principe directeur afin de faire ressortir les besoins fondamentaux indispensables pour le bien-être d’un animal. Publiées pour la première fois en 1979 par le conseil britannique sur le bien-être des animaux d’élevage, ces 5 libertés sont depuis reconnues de façon mondiale car elles ont été reprises dans les codes de l’OIE.
Elles expliquent les conditions que l’homme doit offrir à l’animal pour assurer son bien-être :
– absence de faim, de soif et de malnutrition : il doit avoir accès à l’eau et à une nourriture en quantité appropriée et correspondant aux besoins de son espèce ; – absence de peur et de détresse : les conditions d’élevage ne doivent pas lui induire de souffrances psychiques ; – absence de stress physique et/ou thermique : l’animal doit disposer d’un certain confort physique ; – absence de douleur, de lésions et de maladie : l’animal ne doit pas subir de mauvais traitements pouvant lui faire mal ou le blesser et il doit être soigné en cas de maladie ; – liberté d’expression d’un comportement normal de son espèce : son environnement doit être adapté à son espèce (il doit être en groupe si c’est une espèce sociale par exemple).
agriculture.gouv.fr/le-bien-etre-animal-quest-ce-que-cest
Sent from ProtonMail for iOS

Facebook Comments Box

Laisser un commentaire